Films

Retour

Dernière fugue, La

Long métrage de fiction

Année 2010

Catégorie Long métrage de fiction

Durée 91 min

Origine Québec, Luxembourg

Langue française

Synopsis

Lors du réveillon de Noël, l’ambiance devrait être à la fête et aux réjouissances, mais l’éléphant blanc qui trône en plein milieu du salon de la famille Lévesque assombrit quelque peu le moment. Le patriarche, jadis homme fort du cercle familial, est atteint de Parkinson rigide. Chaque geste est une souf- france et chaque mouvement, une source d’angoisse pour sa femme, ses enfants et ses petits-enfants. Le plaisir n’est plus pour lui qu’un lointain souvenir. À l’heure où le droit de mourir dans la dignité et selon ses propres vœux est au cœur d’un débat social brûlant, La dernière fugue de Léa Pool vient simplement et clairement rappeler l’essentiel : seul l’amour compte. Adapté d’Une belle mort, le bouleversant roman de Gil Courtemanche, le film d’ouverture des Rendez-vous du cinéma québécois 2010 réunit une brochette d’acteurs au meilleur de leur forme parmi lesquels Andrée Lachapelle, Yves Jacques et le bouleversant Jacques Godin.

It’s Christmas Eve at the Lévesque family home, but there’s an elephant in the room, sucking all the joy out of the occasion. The family patriarch, once accustomed to controlling everyone’s life, has been stricken with a severe case of Parkinson’s. Every gesture, every movement is belaboured, causing his wife, kids and grandkids great anxiety. For the father, pleasure is but a distant memory. At a time when the right to die with dignity at a time of the individual’s choosing is the source of considerable debate, Léa Pool’s La dernière fugue reminds us that love is the only thing that really matters. An adaptation of Gil Courtemanche’s novel Une belle mort, the 2010 RVCQ opening film brings together a stellar cast including Andrée Lachapelle, Yves Jacques and the formidable Jacques Godin.

Réalisation

Léa Pool

En 1979, Léa Pool entame sa carrière de cinéaste avec Strass Café. On lui doit plusieurs œuvres majeures, dont La femme de l’hôtel, Anne Trister, À corps perdu, La demoiselle sauvage, Mouvements du désir et Emporte-moi. Depuis 1989, ses réalisations ont fait l’objet de nombreux hommages et rétrospectives.

Interprétation

  • Yves Jacques
  • Jacques Godin
  • Andrée Lachapelle
  • Aliocha Schneider
  • Marie-France Lambert

Équipe

  • Nicolas Steil
    Production
  • Lyse Lafontaine - Équinoxe Productions
    Production
  • Les Films Séville 400, de Maisonneuve Ouest, 11e Étage, Montréal (Quebec) H3A 1L4 natalieb@sevillepictures.com 514. 841–1910
    Distribution
  • Gil Courtemanche, d'après le roman Une belle mort
    Scénario
  • Léa Pool
    Scénario
  • Pierre Mignot
    Direction de la photographie
  • Benoît Gouin
    Direction de la photographie
  • Lingo
    Musique originale
  • Michel Arcand
    Montage
  • Pierre Perrault
    Direction artistique
  • Pia Dumont
    Son
  • Thierry Morlaas-Lurbe
    Son
  • Michel Schillings
    Son
  • Philippe Kohn
    Son

Voir toute l'équipe

Nos partenaires

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer