Films

Retour

Funkytown

Long métrage de fiction

Finaliste

  • Meilleur maquillage

    • Kathy Kelso, Nathalie Trépanier et Micheline Trépanier

Année 2011

Catégorie Long métrage de fiction

Durée 132 min

Origine Québec

Langue française

Sous-titres anglais

Synopsis

Montréal, 1976. Tout ce que la ville compte de gens branchés se retrouve au Starlight, le club disco de l’heure. Là, le roi s’appelle Bastien, un animateur-vedette. Le maître des tendances, c’est Jonathan, potineur coloré. Le fauve de la piste, c’est Tino, un danseur italo-québécois. Et le propriétaire, c’est Daniel, un jeune homme maltraité par son père. Au son des rythmes de Donna Summer ou de Gloria Gaynor, les destins de tout ce beau monde vont se croiser et se recroiser, dessinant autant les excès que la décadence de toute une époque. Ambitieux et maîtrisé, sorte de Boogie Nights québécois, Funkytown, deuxième long de Daniel Roby (La peau blanche) déploie une mise en scène ample dominée par une photographie douce et ocre et s’inspire des destins de Douglas « Coco » Leopold (Paul Doucet émouvant) et d’Alain Montpetit (Patrick Huard, tout en failles et en nuances) pour revisiter un pan de l’histoire montréalaise avec panache et inspiration. Funkytown réécrit la légende du disco montréalaise avec panache et inspiration en offrant notamment à Paul Doucet et Patrick Huard des rôles émouvants.

Montreal, 1976: everyone who’s anyone gathers nightly at the Starlight, the hottest disco in town. The king of the scene is famous TV dance-show host Bastien. The trend- setter is Jonathan, who knows everything about everyone. Young Italian-Canadian stud Tino rules the dance floor. And the owner is Daniel, a young man suffering under his father’s thumb. With Donna Summer or Gloria Gaynor setting the mood, the characters’ stories grow ever more intertwined, creating an intricate portrait of the excesses and depravity of an era. Daniel Roby’s second feature (after La peau blanche), the ambitious, assured Funkytown is a sort of Québec Boogie Nights, grandly staged, and filmed in soft brownish tones. Based on the lives of Douglas “Coco” Leopold (Paul Doucet) and Alain Montpetit (Patrick Huard), the film is an inspired, flamboyant look back at a slice of Montreal history.

Réalisation

Daniel Roby

Formé en cinéma à Montréal et en Californie, Daniel Roby exerce le métier de directeur photo, de réalisateur et de producteur. En 2000, il fonde Zone Films et y produit une série de quatre courts métrages. En 2004, il réalise le long métrage primé La peau blanche.

Interprétation

  • Justin Chatwin
  • Patrick Huard
  • Paul Doucet

Équipe

  • Caramel Films
    Production
  • Remstar Films
    Distribution
  • Steve Galluccio
    Scénario
  • Ronald Plante
    Direction de la photographie
  • Jean Robitaille
    Musique originale
  • Yvann Thibaudeau
    Montage
  • Jean Bécotte
    Direction artistique
  • Dimitri Médard
    Son
  • Stéphane Bergeron
    Son
  • Martin Pinsonneault
    Son

Voir toute l'équipe

contact

Pascale Dubé

Remstar / Coordonnatrice à la distribution et à la production

pdube@remstarfilms.com

Nos partenaires Gala

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer