Films

Retour

Inch'Allah

Long métrage de fiction

Gagnant

  • Meilleure actrice de soutien

    • Sabrina Ouazani

Finaliste

  • Meilleur Film

    • Inch'Allah
  • Meilleure direction artistique

    • André-Line Beauparlant
  • Meilleur son

    • Sylvain Bellemare/ Jean-Paul Hurier/ Jean Umansky
  • Meilleur montage

    • Sophie Leblond
  • Meilleurs costumes

    • Sophie Lefebvre
  • Film s'étant le plus illustré à l'extérieur du Québec

    • Inch'allah

Année 2012

Catégorie Long métrage de fiction

Durée 101 min

Origine Québec

Langue française

Sous-titres français

Synopsis

Chloé, une jeune obstétricienne, travaille pour une ONG dans un camp de réfugiés en Cisjordanie ressemblant à un véritable dépotoir. Mais elle habite de l’autre côté du Mur de séparation, en Israël. Chaque jour, à travers son regard, par ses allers-retours d’un côté et de l’autre du check-point, se dessine la réalité plus que complexe de ce coin du monde. L’enfance, la souffrance, la guerre, la misère... Anaïs Barbeau-Lavalette retrouve ici plusieurs des thèmes qu’elle abordait dans son premier essai-choc Le ring. Le cœur à la bonne place, elle filme les humains comme autant de fourmis prises au piège du cercle vicieux qu’est devenu ce conflit contre lequel plus personne ne semble pouvoir se dresser. Tourné en Jordanie dans une mise en scène à l’épaule nerveuse et anxiogène, Inch’Allah est encore porté par le charisme sauvage et émouvant de la comédienne Evelyne Brochu, qui trouve enfin ici un premier rôle à sa mesure.

Chloé, a young obstetrician, works for an NGO in a grim refugee camp in the West Bank. But she lives on the other side of the separation barrier, in Israel. Through her daily comings and goings from one side of the checkpoint to the other, she starts to grasp the region’s complex realities. Childhood, suffering, war, misery... Anaïs Barbeau-Lavalette revisits several of the same themes that she tackled in her first gritty work of fiction, Le ring. Her heart in the right place, she films humans like so many ants stuck in the vicious circle of a conflict that no one seems able to rise above. Shot in Jordan using a hand-held camera, giving the film appropriately anxious verisimilitude, Inch’Allah is further supported by the wild, emotionally rich charisma of Evelyne Brochu, who has finally found a starring role worthy of her talents.

Réalisation

Anaïs Barbeau-Lavalette

Formée à l’INIS, Anaïs Barbeau-Lavalette a entamé sa carrière de réalisatrice au tournant des années 2000 avec plusieurs documentaires, dont Buenos Aires, no llores et Si j’avais un chapeau. En 2007, elle réalise la fiction Le ring, présenté et primé dans plusieurs festivals internationaux, puis Les petits géants et Se souvenir des cendres.

Interprétation

  • Sabrina Ouazani
  • Sivan Levy
  • Yousef Sweid
  • Evelyne Brochu

Équipe

  • Micro_scope Kim McCraw
    Production
  • LES FILMS SÉVILLE
    Distribution
  • Anaïs Barbeau-Lavalette
    Scénario
  • Philippe Lavalette
    Direction de la photographie
  • Levon Minassian
    Musique originale
  • Sophie Leblond
    Montage
  • Jean Umansky
    Son

Voir toute l'équipe

contact

Yoann Sauvageau

Séville

ysauvageau@filmsseville.com

Nos partenaires Gala

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer