Films

Retour

Karakara

Long métrage de fiction

Finaliste

  • Meilleur scénario

    • Claude Gagnon
  • Meilleur Acteur

    • Gabriel Arcand

Année 2012

Catégorie Long métrage de fiction

Durée 101 min

Origine Québec

Langue anglaise / française, japonaise

Sous-titres français

Synopsis

Karakara est le nom que l’on donne au Japon à de petites cruches en terre cuite destinées à verser l’alcool de riz. Le genre d’objet que va découvrir Pierre, un retraité soixantenaire parti pour un long voyage à Okinawa, archipel du sud du Japon. Il y rencontrera notamment Junko, une femme de 40 ans en plein désordre amoureux qui lui servira de guide. Et plus si affinités. Choc des cultures, spleen, crise existentielle et bien sûr Japon… Claude Gagnon (Kamataki) suit avec tendresse et émotion le parcours d’un homme en quête de paix, de sérénité et de calme dans un monde toujours plus étourdissant. Récompensé par le prix de l’ouverture sur le monde et par le prix du public au dernier Festival des films du monde, le film compte également sur la présence, toujours hypnotisante, de Gabriel Arcand et sur celle, enthousiaste et vive, de Youki Kudoh, découverte chez Jim Jarmusch.

Karakara is the name of the little Japanese earthenware jugs used to serve sake. This is the kind of discovery that 60-yearold pensioner Pierre will make on his long trip to Okinawa, an archipelago in southern Japan. Junko, a 40-year-old woman whose love life is a shambles, will become his guide – and maybe something more. Culture shock, melancholy, existential crises and, of course, Japan: Claude Gagnon (Kamataki) delicately follows the steps of a man in search of inner peace, serenity and calm in an increasingly bewildering world. Winner of the Openness to the World Award and the Most Popular Canadian Feature at the last edition of the Montreal World Film Festival, the film also features the ever-hypnotic Gabriel Arcand and the enthusiastic and lively Youki Kudoh of Jim Jarmusch’s Limits of Control, among others.

Réalisation

Claude Gagnon

Au cours des années 1970, Claude Gagnon séjourne au Japon et tourne Keiko, récompensé par la Guilde des réalisateurs du Japon. Depuis, il a scénarisé et réalisé plusieurs longs métrages parmi lesquels Visage pâle, Kenny et Kamataki. Ce dernier a été diffusé et primé par plusieurs festivals internationaux.

Interprétation

  • Gabriel Arcand
  • Youki Kudoh

Équipe

  • Zuno Films
    Production
  • Kukuru Vision
    Production
  • Métropole Films Distribution
    Distribution
  • Claude Gagnon
    Scénario
  • Michel St-Martin
    Direction de la photographie
  • Yukito Ara
    Musique originale
  • Claude Gagnon
    Montage
  • Tomoyuki Hamada
    Direction artistique
  • Louis Collin
    Son

Voir toute l'équipe

contact

Samuel Gagnon

Zuno Films

samuel@zunofilms.com

Nos partenaires Gala

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer