La une

Retour

De prestigieuses récompenses pour nos artisans!

Lundi, 29 Février 2016

Les derniers jours ont été riches en émotions pour plusieurs artistes et artisans du cinéma québécois dont les projets se sont retrouvés sur le devant de la scène, dans des soirées prestigieuses ici et ailleurs. Rapide tour d’horizon de quelques-uns de ces primés.

Des César

La cérémonie des César 2016 aura été faste pour plusieurs artisans québécois impliqués dans deux productions qui se sont démarquées : Fatima de Philippe Faucon (coproduit par Serge Noël et sa compagnie Possibles Média) récipiendaire des César du meilleur film, du meilleur espoir féminin (Zita Hanrot) et meilleure adaptation. On souhaite fortement que Fatima puisse ressortir en salles, lui qui a été obligé de quitter les écrans beaucoup trop tôt, à cause d’un manque flagrant d’espace disponible. Le film sera en circulation durant le printemps dans les salles du Réseau Plus.

Signalons également le César reçu pour le film d’animation Le Petit Prince de Mark Osborne (actuellement en salles) dont une bonne partie des effets spéciaux a été réalisée à Montréal.

Les démons

Fin de semaine faste pour Les démons qui accède enfin à une reconnaissance bien méritée. Le second film de Philippe Lesage a en effet fait un doublé lors des RVCQ en remportant deux prix majeurs : le Prix Luc-Perreault/AQCC remis par les critiques de cinéma au Meilleur film québécois de l’année 2015 et Le Prix Gilles-Carle remis par les RVCQ au meilleur film de fiction 2015. Le Jury a décerné le Prix Gilles-Carle au film pour son audace, sa cohérence et la singularité de sa signature, pour avoir réussi à donner vie et à faire entendre les démons dans la tête des enfants, à la fois dans la beauté et dans le tragique et finalement pour sa grande maîtrise de l'ensemble des choix artistiques.

Rappelons que le film est finaliste dans les catégories Meilleur film et Meilleure réalisation au Prix du Cinéma québécois.

La démolition

Le documentaire La démolition familiale de Patrick Damien a reçu le Prix Pierre et Yolande Perrault  pour le meilleur premier ou deuxième long métrage documentaire lors des RVCQ. Nous reviendrons sans aucun doute sur ce film qui prendra l'affiche le 1er avril prochain.

Sans oublier

Enfin, je m’en voudrais de passer sous silence les deux récompenses reçues par deux artisans dont les longs métrages n’ont pas eu beaucoup d’exposition médiatiques malgré leurs qualités. Tout d’abord On The Horizon, long métrage poétique de Pascal Payant présenté à Fantasia cette année qui a récolté vendredi dernier le JURY INNOVATION AWARD lors de la seconde édition du Canada Independant Film Festival, puis la réalisatrice Laura Rietveld qui a remporté le PRIX DU CALQ - Oeuvre de la relève pour son très beau long métrage documentaire Le rêve d’Okpik.  

Félicitations à tous et toutes!

Par: Charles-Henri Ramond

Nos partenaires Gala

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer