Pierre Mignot

Pierre Mignot

Pierre Mignot

Iris Hommage 2019

Né en 1944 à Montréal, Pierre Mignot s’est imposé comme l’un des directeurs photo les plus prolifiques et inspirants du Québec, en travaillant sur près de 130 films. Cette passion de l’image ne date pas d’hier. Dès onze ans, il éprouve une fascination pour le développement photo qu’il compare à un tour de magie. D’abord photographe de plateau, ce jeune homme discret parvient à se faire engager par le grand Michel Brault comme assistant-monteur sur le film Entre la mer et l’eau douce. Il débute sa carrière comme caméraman au sein de la compagnie Delta Films, et intègre l’Office national du film du Canada. Durant une dizaine d’années, il participera à une trentaine de productions, principalement documentaires, grâce auxquelles il côtoiera, entre autres, Denys Arcand, Jean Beaudin et André Mélançon.

Après des débuts en fiction avec C’est ben beau l’amour de Marc Daigle, en 1971, il commence une carrière tant locale qu’internationale. Sa participation au célèbre film J.A. Martin Photographe de Jean Beaudin attire l’attention d’un certain Robert Altman, avec qui il collaborera pendant une douzaine d’années. Il signera ainsi les images de neuf des films du cinéaste américain, dont Come Back to the 5 & Dime Jimmy Dean, Jimmy Dean ou Prêt-à-porter. En 1995, il tire sa révérence sur sa carrière hollywoodienne pour préconiser sa terre natale et les projets québécois. On verra ses images dans plusieurs films majeurs de la cinématographie québécoise, tels Maria Chapdelaine de Gilles Carle, Anne Trister de Léa Pool, ou encore Tu as crié LET ME GO de Anne Claire Poirier.

La suite de sa carrière sera éclatante : entre 2005 et 2007, il remporte le Jutra de la Meilleure direction de la photographie trois fois de suite, pour Le papillon bleu de Léa Pool, C.R.A.Z.Y. de Jean-Marc Vallée et Un dimanche à Kigali de Robert Favreau. Il reçoit le prix Albert-Tessier en 2007, la plus prestigieuse récompense dans le domaine du cinéma au Québec. L’humilité de l’homme reste de mise malgré le nombre de récompenses qu’il détient, il résume d’ailleurs son métier par une belle métaphore : « Un scénario de film, c’est comme un opéra. L’acteur est le chanteur. Le réalisateur, le chef d’orchestre. Et le directeur photo, le premier violon ».

Loin d’avoir pris sa retraite et toujours partant pour transmettre son expertise envers la jeune génération, Pierre Mignot fait partie des formateurs du programme cinéma de L’inis où il s’implique comme directeur photo sur plusieurs projets réalisés par les étudiants.

Documentaires

  • Le grand film ordinaire (de Roger Frappier)
    1971
  • Québec Duplessis et après (de Denys Arcand)
    1972
  • C’est votre plus beau temps! de Alain Dostie
    1974
  • Les vrais perdants de André Melançon
    1978
  • Pellan de André Gladu
    1986
  • Tu as crié LET ME GO de Anne Claire Poirier
    1997

Fictions

  • Les tacots de André Melançon
    1974
  • Une nuit en Amérique de Jean Chabot
    1975
  • J.A. Martin photographe de Jean Beaudin
    1976
  • Cordélia de Jean Beaudin
    1979
  • L’affaire Coffin de Jean-Claude Labrecque
    1979
  • Lucien Brouillard de Bruno Carrière
    1983
  • Maria Chapdelaine de Gilles Carle
    1983
  • Mario de Jean Beaudin
    1984
  • Anne Trister de Léa Pool
    1985
  • À corps perdu de Léa Pool
    1988
  • Cruising Bar de Robert Ménard
    1989
  • Rafales de André Melançon
    1991
  • Amoureux fou de Robert Ménard
    1992
  • La vie fantôme de Jacques Leduc
    1992
  • Mouvements du désir de Léa Pool
    1994
  • C’était le 12 du 12 et Chili avait les blues de Charles Binamé
    1994
  • Sous-sol de Pierre Gang
    1996
  • Nô de Robert Lepage
    1998
  • Les muses orphelines de Robert Favreau
    2000
  • Le papillon bleu de Léa Pool
    2004
  • Ma vie en cinémascope de Denise Filiatrault
    2004
  • C.R.A.Z.Y. de Jean-Marc Vallée
    2004
  • Le secret de ma mère de Ghyslaine Côté
    2006
  • Roméo et Juliette de Yves Desgagné
    2006
  • Sans elle de Jean Beaudin
    2006
  • Un dimanche à Kigali de Robert Favreau
    2006
  • Comment survivre à sa mère de Émile Gaudreault
    2007
  • Cruising Bar 2 de Robert Ménard
    2007
  • Le bonheur de Pierre de Robert Ménard
    2008
  • La dernière fugue de Léa Pool
    2010
  • Route 132 de Louis Bélanger
    2010
  • Arwad de Samer Najari et Dominique Chila
    2014
  • L’autre côté de novembre de Marianne Zéhil
    2017
  • Vivre à 100 à l’heure de Louis Bélanger
    2019

Fictions - États-Unis

  • Come Back to the 5 & Dime Jimmy Dean, Jimmy Dean de Robert Altman
    1982
  • Streamers de Robert Altman
    1983
  • Fool for Love de Robert Altman
    1985
  • Prêt-à-porter de Robert Altman
    1994
  • The 6th Day de Roger Spottiswoode
    2000

Nos partenaires

En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies de suivi publicitaire. Nous ne vous identifions pas personnellement à l’aide de ces technologies. Vous pouvez modifier l’enregistrement des cookies dans les paramètres de votre navigateur. En savoir plus.

Fermer
Fermer
Fermer

Infolettre

Amoureux du cinéma québécois, recevez les dernières nouvelles et des offres exclusives de Québec Cinéma et ses événements. Merci de vous être abonné à notre infolettre. Vous recevrez bientôt un courriel de confirmation.

Fermer